6 000m et de la poussière

Après nos aventures amazoniennes, direction le sud du pays pour rejoindre l’incontournable : Cusco et à proximité le Machu Picchu. Cusco, ancienne capitale de l’empire Inca, est située à 3500m d’altitude. Autant dire qu’à la sortie de l’avion, nos corps ne manquèrent pas de nous rappeler qu’après 2 semaines à peu près au niveau de la mer, on n’avait plus un globule rouge excédentaire pour s’adapter à l’altitude.

IMG_7673.JPG

Mais la ville vaut bien quelques efforts et on comprend vite ce qui lui vaut sa réputation de joyau et son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO : une magnifique unité architecturale qui mélange les fondations Inca avec les murs en pierre taillée, sur laquelle le colonisateur avisé a mis un vrai plan de ville, avec ses grandes places et ses artères pour relier et mettre en valeur les églises construites afin enseigner la vraie vie à ces sauvages qui passaient leur temps à accumuler l’or et l’argent en attendant d’être enfin éduqués.

IMG_7664.JPGIMG_7659.JPG

On avait envie de comprendre un peu mieux la civilisation Inca. Comme on n’a pas de guide de voyage, on a tenté une visite de la ville. Manque de bol, elles sont faites par des locaux, mais quasiment toutes en anglais avec un accent littéralement incompréhensible. On s’est donc rabattus sur la seule source de savoir fiable et parfaitement didactique : C’est Pas Sorcier « La civilisation Inca » sur Youtube. Je sais pas si Fred et Jamy ont un accent en anglais, mais heureusement qu’on a consacré 45 min de visionnage, car sans ça on n’aurait jamais compris le musée de la civilisation Inca, ni la moitié des visites qui suivirent. (Il y a un gros marché ici pour la rénovation des musées)

IMG_7744.JPG
Lama, tout est neuf et tout est sauvage.

Après une petite randonnée à la journée à 5000m pour s’acclimater (c’est moins compliqué quand on vous dépose en voiture à 4600m), nous pûmes enfin nous attaquer à l’objectif principal du coin : un trek de 4 jours qui nous amène au Machu Picchu, LE monument le plus célèbre du pays : un ville Inca mystérieuse construite sur un éperon rocheux au milieu des montagnes, une sorte de Pompéi en poncho. 4 jours de rando en autonomie et surtout de grand plaisir, tant ces vallées splendides, intensément pentues et immense terrain de jeu à la fois, sont un appeau à randonneur.

IMG_E7725.JPGIMG_E7717.JPGIMG_E7742.JPGIMG_E7761.JPGIMG_E7803.JPGIMG_E7830.JPG

IMG_E7828.JPG
Kendrick Lama

Pour accéder au perchoir que constitue le MP, il faut prendre un bus ou bien faire les 400m de dénivelé à pied, et si possible très tôt le matin avant qu’arrivent les hordes de touristes. Aucun problème en théorie après 4 jours de randonnée, et même l’envie de participer à la petite course matinale entre marcheurs à l’ouverture des portes à 5h du matin, pour savoir qui sera le premier en haut…

Sauf que la veille, on avait bien arrosé la fin du trek au Pisco Sour (la boisson locale) avec des compagnons de route. Du coup, on a fait la montée comme prévu (35min record à battre), mais la combinaison effort physique intense + à jeun + gueule de bois nous dézingua l’un comme l’autre pour la suite de la visite la plus attendue depuis 10 jours. Vraiment des génies.

IMG_7894.JPG
Beeeeurrrh, Je suis lamaaaaadeuh.

De toutes façons, le brouillard ayant décidé de s’emparer de la citadelle, nous ne pûmes la voir que par bribes. Un puzzle Inca au gré des nuages, à reconstituer dans les limbes de nos cerveaux déjà embrumés. Enfin, tout ça est bien beau, mais pendant qu’il construisaient un camp scout en altitude où même l’empereur mangeait par terre, nous on faisait les châteaux de la Loire.

IMG_7900.JPG
Le scoutisme inca a de beaux restes.
IMG_E7891.JPG
Alerte Lama Libu

Après un bref retour par Cuzco, direction Arequipa, l’autre joyau du sud du pays. Et nous de découvrir en sortant du bus de nuit les splendides volcans qui surveillent la ville, dont un à plus de 6000m au sein d’une chaîne toujours active – un des volcans de la chaîne dégage un superbe panache de 3-4 km de haut plusieurs fois par jour. Après 10 jours en altitude et nos corps bien acclimatés, une météo au beau fixe et des sommets facilement accessibles depuis la ville, l’occasion était trop belle.

IMG_E7938.JPGIMG_7963.JPG

On est donc partis dès le lendemain matin pour une ascension certes réputée facile, mais 6075m quand même. Et en prime, le plaisir de faire une nuit à 5200m et le sommet sans mal de crâne, avec une vraie marge physique (on aurait pu aisément monter à 6500m) et sans trop souffrir du froid, choses rares et précieuses qui permettent de profiter à fond !

IMG_E7955.JPG
Lama Rique, je veux l’avoir et je l’aurai.

IMG_E7961.JPG

IMG_7995.JPG
Quand tu bloques le sommet en solidarité Gilets Jaunes

Un objectif d’atteint et surtout de la confiance emmagasinée qui ouvre la porte à d’autre ascensions plus dures et plus hautes.

IMG_8038.JPG
Lama Rseillaise

Les rencontres de la semaine :

Après une grosse session de tourisme depuis notre arrivée au Pérou il y a 6 semaines, on avait envie de faire une pause, pour avoir rencontrer mieux et plus longuement d’autres personnes que nos semblables touristes et faire autre chose que consommer du monument / des paysages au quotidien.

Et voilà qu’un 1h à peine après notre arrivée à Arequipa, attablés au petit déj frugal de notre hostel après une nuit de bus, nous sommes abordés par Lise, jeune française qui nous propose ses viennoiseries françaises fraiches du matin. 1 minute après, pendant que je finis mon 3e pain au raisin, elle nous explique qu’elle est volontaire pour Rayo de Sol – rayon de soleil- une association franco-péruvienne qui finance une école dans un quartier pauvre de la ville grâce à un boulangerie installée en centre-ville. Et une dizaine de volontaires, pour la plupart français, logés dans l’école, viennent tous les matins en ville pour aller vendre les produits dans les hostels, les commerces ou directement dans la rue.

http://bambinsdesbidonvilles.org/blog_fr/

Nourriture de l’âme et du corps en même temps, le tout venu à nous, que demander de plus ? Dès le lendemain matin à 7h30, juste avant d’embarquer dans le 4×4 pour le sommet, nous fîmes un petit tour à la boulangerie pour nous inscrire comme volontaires pour 1 semaine.

Rien de bien compliqué, il suffit de jouer à la marchande en souriant très fort pour vendre un 40aine de viennoiserie au gré des rues. Évidemment, le naturel du boulot revenant au galop, on n’a pas pu s’empêcher de débriefer entre nous des améliorations potentielles du concept :

  • Refaire le merchandising de la boulangerie qui laisse vraiment à désirer
  • Faire une appli avec les clients récurrents géolocalisés pour sécuriser une partie du CA au lieu de recommencer tout chaque semaine avec les nouveaux volontaires.
  • Un brief quotidien sur le CA de la veille et le record individuel du mois pour stimuler les troupes
  • STOP on arrête c’est les vacances ! Ils ont bien vécu avant nous, et continuerons après nous, donc on se calme et on va vendre ses petits pains à l’ancienne, comme tout le monde.

Une semaine de découverte autrement de la ville, des habitudes culinaires des locaux (la femme de plus de 40 ans déjà en surpoids est la cliente type) et le plaisir du partage avec une équipe de volontaire bien hétérogène et évidemment particulièrement attachante. On aurait bien continué une semaine de plus mais le temps nous était compté…

IMG_E8050.JPG

On aime / On n’aime pas

  • On aime la précision des tailleurs de pierre inca, véritables esthètes de l’angle droit et de la finition parfaite sur des blocs de 3 tonnes.

IMG_7681.JPG

  • On aime la vengeance du Lama qui, lui, n’a pas trop aimé qu’on tente d’imiter sa coupe de cheveux. C’est plus un éternuement qu’un vrai crachat, mais c’est surtout une photo avec un timing parfait.
IMG_7692.JPG
Lama Nonegra
Lama Carena
IMG_7691.JPG
Lama, Lady d’amour.
  • On aime notre petit campement perdu dans la montagne à 3000m, tout seuls et vue la chaîne de montagne autour du Machu Picchu. Hélène s’est transformée en McGyver pour solutionner des problèmes de nettoyage de popotte passée au feu. (Mettre du savon sur la gamelle avant de la mettre au feu pour éviter les dépôts de fumée + emballer un savon dans de l’alu pour faire un grattoir, malin)
IMG_7859.JPG
Lama CGyver
  • On n’aime pas trop les variations météo du Machu Picchu qui font capoter à 1h près le projet de décoller du sommet pour survoler le site. Partie remise (@Antoine Taillo)
IMG_7882.JPG
Avec une vue pareille, ça valait vraiment le coup de venir.
  • On n’aime pas du tout l’ambiance autour du Machu Picchu, mélange de corruption sur l’aménagement du territoire et du pire du Pérou en termes d’attrape-touristes. En résumé, les gars sont capables faire des sentiers et mêmes des routes de montagne sur des zones particulièrement escarpées, mais pour rejoindre le monument le plus visité du pays, on a le choix entre :
    • marcher 2h30 le long d’une voie de chemin de fer sans aucun sentier fixe, le plus souvent sur les ballasts, et parfois seulement les traverses de la voie au dessus du vide comme seule option pour franchir des rivières, avec des jolis panneaux « ne pas marcher sur les voies » comme comble de l’ironie.
    • se faire plumer par la compagnie de train qui a le monopole de la ligne, à coup de 40€ pour 10km de trajet…

Tout est à l’avenant, et même si le monument en vaut la peine, le reste ne donne vraiment pas envie de s’y éterniser. On était mieux dans les montagnes…

IMG_7874.JPG
Tchou Tchou, c’est pour qui la valise de billets ?
  • On aime retrouver le soleil garanti dans le sud du pays, après 1 mois d’incertitude météo permanente. Une chaleur quasi-parfaite, 25° et petit vent, un bonheur au quotidien
  • On aime le plus grand couvent du monde à Arequipa, 2 hectares pour des sœurs Dominicaines qui n’avaient pas oublié le sens du confort : maisons individuelles, jusqu’à 3 servantes par religieuse et porcelaine de Chine pour le service à thé.

IMG_7925.JPGIMG_7941.JPGIMG_7934.JPG

Les petits fours au caviar, je les sers avant ou après la messe ?
  • Quoi de plus beau qu’un lever de soleil en altitude, ce sentiment magique de vivre en privilégiés l’ouverture d’un nouveau jour sur le monde.

IMG_8008.JPG

  • On aime le plaisir de descendre les flans des volcans, 1000m de sable et de poussières volcaniques avalés en 30 min (contre 4h à la montée), soulagement des genoux et pas loin d’une piste de ski.

IMG_8015.JPG

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Anonyme dit :

    Canon !!!!!!!! 🙂

    J'aime

  2. Alexandre dit :

    C est vraiment top ce récit. Petit moment d évasion rien que de vous lire !

    J'aime

    1. Hélène et Brieuc dit :

      Merci ça fait plaisir, parce que ça prend un peu de temps à écrire, ces conneries.

      J'aime

  3. Camille dit :

    Ouah les photos incroyables! Lama zette vous envoyez du gros sur les couleurs et limite abusez du filtre « carte postale », c’est beau.
    Merci de prendre le temps de nous faire vivre vos aventures en image et en jeux de mots pourris, on a presque l’impression de voyager avec vous. Ici aussi fait froid mais les levers de soleil sont moins poétiques qu’à 4000. Des bises

    J'aime

  4. Taillo dit :

    C’est qui le sherpa mal sapé à côté d’Hélène au sommet?

    J'aime

    1. Hélène et Brieuc dit :

      Lama Chine, comme on l’appelle dans le milieu de la montagne.

      J'aime

  5. Bertrand dit :

    Magnifique! Sacré dépaysement après Lama Zonie…

    J'aime

  6. Fred dit :

    Géniale votre séjour en pays incas. Il ne manque plus qu’Esteban et Zia !
    J’etais content de notre ascension de la soufrière (1400m), mais je me rends compte que plus c’est haut plus c’est beau.
    Encore merci à vous 2 et gaffe aux lamas fiévreux !!

    J'aime

  7. Blog très sympa, de l’humour, de belles photos, un beau voyage…

    J'aime

    1. Hélène et Brieuc dit :

      Merci beaucoup !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s